FAIRE CORPS

est une proposition d’atelier qui s’adresse à un public adulte ou familial.  

Invitant à (re)découvrir une pratique artistique, elle permet de se (re)connecter à son corps, sa mobilité, ses sensations, ses possibilités et ses limites. Elle propose de prendre plaisir à (re)trouver de l’aisance corporelle, approfondir ses connaissances anatomiques et physiologiques, appréhender l’espace, le sol, les autres, le groupe, échanger avec des paires, corporellement et verbalement.

Nous communiquons au-delà des mots, pour exprimer nos états d’âme et de corps. Les nœuds qui se délient, les contractions qui se détendent, les angoisses qui se respirent, les actions qui prennent élan. Comprendre comment le mouvement est intrinsèquement lié à mon état de corps. Danser du bout des doigts, danser à corps éperdu, danser dans ma mobilité, avec mes limites et mes possibilités, avec un corps connecté à ses sensations. Et par-delà moi, l’espace, l’autre, le partenaire, le groupe, la rencontre et l’échange.

Mettre en lumière la communication entre l’intérieur et l’extérieur : comment l’intérieur nous fait bouger, comment l’extérieur nous bouge, comment nous réagissons à cela. Comment cela interagit avec l’autre, l’espace, le vivant… 

« …seul me meut ce qui m’émeut… » François Bégaudeau  »Notre joie »

Ces ateliers se composent d’un savant mélange de pratiques artistiques (danse, cirque, clown, théâtre, chant et musique) et somatiques (Body Mind Centering©, Feldenkrais, Gaga Movement©, Yoga, sophrologie…)

« Faire Corps » a déjà donné lieu à plusieurs divisions cellulaires par méiose (donne naissance à des cellules filles différentes, chacune ne contenant qu’une moitié du stock génétique de la cellule mère.) :

  • Faire Corps en Fil d’Ariane (avec le TJP-CDN et La Maison d’Arrêt de l’Elsau)
  • Faire Corps en fil de soi (avec les Maisons de Santé de Hautepierre et Neuhof)
  • Faire Corps en mêlée (avec le TJP-CDN et le Secours Populaire)

Fiche technique

Durée et jauge : à définir en fonction du projet précis

Espace et matériel :  lieu libre et dégagé pour laisser la place à la rencontre des corps et des espaces

Public :  adolescents, adultes, familles

« Faire Corps en Fil d’Arianne »

est né du partenariat entre le TJP-CDN de Strasbourg, le SPIP de la Maison d’Arrêt de Strasbourg et la compagnie Les arts en tous sens. 

Le rapport au corps et aux sensations somatiques, en milieu carcéral, est une piste de travail tout à fait singulière. En prison, bouge-t-on ou est-on bougé ? Comment peut-on, sans ligne d’horizon visuelle, déporter son regard et considérer les distances différemment ? Peut-on enrichir son espace intérieur en modulant son rapport au sol, aux murs, à la présence des autres ? Peut-on jouer avec ses propres limites, celles (im)posées par notre corps physique, notre peau, notre squelette, nos muscles…  Et toutes ces considérations influent-elles sur notre perception de l’autre, de nous au sein du collectif, de l’espace autour de nous ?

Toutes ces notions s’inscrivent dans les recherches intimes et manifestes des artistes du collectif. Ce chantier a permis d’échanger avec un public qui vit une expérience « unique » liée au Mouvement. 

 Le projet s’est déroulé entre mai et juillet 2021.

« Faire Corps en fil de soi »

est né de la rencontre d’artistes et de soignants (médecins, kinésithérapeuthes, sage-femme, infirmière, orthophoniste) travaillant en Maison de Santé dans des quartiers prioritaires de la Ville de Strasbourg. Il s’est construit sur l’analyse des soignants, concernant leur patientèle puis la population du quartier : la nécessité de renforcer le lien social pour lutter contre la sédentarisation des corps. Alliant la Culture et la Santé, l’approche innovante des artistes de la compagnie propose des contextes d’expériences au sein desquels les participants peuvent (re)découvrir la pratique artistique et se familiariser avec elle, dans un processus de  »désintimidation ».

En lien avec les Maisons de Santé du Neuhof (public mixte) et de Hautepierre (public exclusivement féminin), et le projet « La santé, ça vous parle ? », « Faire Corps en fil de soi » a débuté à l’automne 2019. Il doit aboutir à une forme de témoignage dansé, restitué par les artistes qui interviennent auprès des femmes des quartiers, le mouvement se nourrissant également des mots, écrits et enregistrés, de tous les habitants des quartiers concernés par le projet. 

{projet reporté en raison de la crise sanitaire née de l’épidémie de covid-19…}

« Faire Corps en mêlée »

est né du partenariat entre le TJP-CDN de Strasbourg, le Secours Populaire Français et la compagnie Les arts en tous sens. 

En famille, entre parents et enfants, entre frères et sœurs, pour que se construise une nouvelle histoire commune, nous jouons avec une perception différente les uns des autres, hors du temps et des contraintes quotidiennes, des difficultés particulières rencontrées par le public qui fréquente les antennes du Secours Populaire. En profitant de la taille des plus grands, du poids des plus petits, de la souplesse de certains, de la force d’autres, de la présence de chacun, nous construisons ensemble, des formes et des mouvements : inventer un nouveau langage de gestes, trouver la force de chaque tribu, se créer une « signature gestuelle unique »… 

Le projet se déroule entre janvier et juin 2022.